Bulletins de communication

Une vision prête à décoller : L’Aéroport Montréal — Saint-Hubert (YHU) demande l’appui du fédéral

  • 2021-04-28

Saint-Hubert, 13 avril 2021 – L’aéroport Montréal — Saint-Hubert (YHU) a présenté un plan d’affaires ambitieux qui vise à contribuer à la relance économique du Québec et du secteur touristique. La pierre angulaire de ce plan consiste à attirer les transporteurs aériens que l’on dit à rabais dans un Aéroport modeste à dimension humaine qui aspire à créer des retombées annuelles d’un milliard de dollars et près de 5 000 emplois d’ici 2037. Pour ce faire, YHU interpelle le gouvernement fédéral et Transports Canada afin d’obtenir un ajustement des conditions en place dans le but de concrétiser cette vision ambitieuse et de permettre à l’aéroport d’opérer des vols à bas prix. Le plan déposé prévoit également de créer un pôle d’affaires important à moins de 15 minutes du centre-ville de Montréal, faisant de l’aéroport une plaque tournante de l’économie québécoise et un incontournable de la relance pour l’économie de notre région.

Rendre accessible le transport régional

L’abandon des liaisons vers les régions les plus éloignées au Québec comme Mont-Joli, Baie-Comeau et Gaspé, par les grands transporteurs a laissé un bris de services majeur. Les consommateurs qui habitent dans des régions plus éloignées du Québec doivent actuellement payer des frais considérables pour se déplacer à travers la province, une situation dénoncée depuis fort longtemps. En devenant un hub à bas coût, YHU s’inscrit dans la volonté des Québécois et du gouvernement de rendre les vols régionaux plus abordables et plus accessibles.

Relancer l’économie, une vision en deux phases

Dans un premier temps, YHU souhaite répondre à la demande afin d’offrir des services de transport efficaces en région. La vision de YHU permettrait à l’aéroport de devenir un hub régional/national en élargissant sa desserte aérienne aux différentes régions du Canada avec des transporteurs à rabais en s’inscrivant dans la volonté du gouvernement d’assurer la meilleure relance possible, le tout dans le respect des normes sanitaires et des besoins actuels. Dans une deuxième phase qui sera enclenchée uniquement lorsque les normes de la santé publique le permettront, le plan de YHU prévoit de rapatrier les centaines de milliers de voyageurs qui traversent la frontière pour trouver des vols à rabais.

Citations

« Alors que la COVID-19 a considérablement chamboulé notre économie et certainement celle de nos régions, nous avons plus que jamais besoin de projets porteurs d’avenir. L’ambitieux plan d’affaires déposé par l’Aéroport Montréal Saint-Hubert participera activement à améliorer les services en régions et contribuera à la relance économique et à celle du secteur touristique. » – Charles Vaillancourt, Président du conseil d’administration de YHU « C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons présenté notre plan d’affaires et notre vision afin que YHU devienne l’aéroport le plus accessible qui soit. Nous espérons que les gouvernements nous offriront leur appui afin d’assurer la pérennité de notre organisation. » – Jane Foyle, Directrice générale de YHU

À propos de l’Aéroport Montréal — Saint-Hubert

Situé stratégiquement à 15 minutes du centre-ville de Montréal, l’Aéroport Montréal Saint-Hubert génère plus de 680 millions de dollars en retombées économiques, créer plus de 3 500 emplois et peut compter sur des infrastructures importantes avec ses trois pistes, sa tour de contrôle et ses divers services. Développement Aéroport Saint-Hubert Longueuil (DASH-L), organisme à but non lucratif, opère et gère depuis septembre 2004 l’aéroport. Conscient du potentiel socioéconomique offert par la zone aéroportuaire, il déploie tous les efforts nécessaires, en cohabitation avec le milieu, afin de favoriser son développement.

Pour tout renseignement
Frédérique Lorrain
Cellulaire : 450 702-0339
florrain@tactconseil.ca
Source
Aéroport Montréal — Saint-Hubert

Lire la suite

STAGIAIRE EN FINANCE, COMPTABILITÉ, OU ÉCONOMIE

  • 2020-07-06

SESSION AUTOMNE 2020

DESCRIPTION DU POSTE

(Le masculin est utilisé afin d’alléger le texte.)

DASH-L, l’organisme à but non-lucratif qui gère l’aéroport de Montréal/St-Hubert, recherche un stagiaire rémunéré pour bâtir un plan d’affaires pour développer des services aux utilisateurs de l’aéroport tels que des stationnements pour avions, des hangars, de la vente de carburant, etc. Le stagiaire devra réaliser une courte étude de marché, définir les services à offrir et les tarifs à pratiquer en tenant compte du marché actuel, déterminer les infrastructures requises, estimer leur coût de réalisation en s’informant auprès de fournisseurs potentiels, déterminer les coûts récurrents associés aux infrastructures et services afin de produire une étude de rentabilité et calculer la sortie de fonds maximale requise. Dans l’éventualité où le plan d’affaires démontrerait un bon potentiel de rentabilité, il devrait également proposer une stratégie de mise en marché à haut niveau pour les nouveaux services. L’envergure du travail sera ajustée à la durée du stage.

Le livrable final sera une présentation du plan d’affaires en format PowerPoint.
Les travaux pourront être réalisés à distance mais des visites fréquentes à l’aéroport seront requises.
Le stagiaire sera encadré par la directrice générale de l’aéroport ainsi que la directrice des opérations.

QUALIFICATIONS REQUISES
Le(la) candidat(e) devrait idéalement posséder les qualifications suivantes :
• Formation universitaire en cours en finance, économie ou comptabilité. Familier avec les notions de taux de rendement interne, dépréciation, flux de trésorerie, etc.
• Quelques notions de marketing (études de marché, fixation des prix, etc.)
• Familiarité avec l’utilisation des réseaux sociaux (pour l’étude de marché)
• Habiletés de communication pour interviewer des fournisseurs et clients potentiels
• Attitude positive et constructive
• Une connaissance du domaine de l’aviation et plus spécifiquement du fonctionnement des aéroports serait souhaitable.

POUR POSTULER
Faites parvenir une lettre de motivation et votre CV à administration@dashl.ca . SVP ne pas téléphoner.

Lire la suite


DES ACTIONS CONCRÈTES POUR AMÉLIORER LE CLIMAT SONORE À L’AÉROPORT SAINT-HUBERT DE LONGUEUIL

  • 2019-05-13

Longueuil, le 13 mai 2019 – La direction de DASH-L annonce des actions concrètes qui s’inscrivent dans son processus d’amélioration continue afin d’atténuer les nuisances sonores et de contribuer à la qualité de vie des citoyens et citoyennes vivant à proximité de l’aéroport.

Ce faisant, DASH-L donne suite à un engagement pris à la suite d’une manœuvre de maintenance qui a suscité 11 plaintes de citoyens et citoyennes ayant trouvé – avec raison – l’opération particulièrement bruyante. Celle-ci s’est déroulée le 10 avril dernier, entre 18 h et 18 h30 et consistait en un point fixe au sol (ground run-up), c’est-à-dire un essai de réacteur en marche après une réparation sur un avion.

Après avoir pris contact avec la compagnie pour connaître les circonstances entourant cet incident, la direction de DASH-L a communiqué avec chacune des personnes ayant porté plainte. Tout en leur soulignant avoir été mise devant un fait accompli, elle les a informées de son intention de prendre les mesures appropriées pour qu’un événement de ce genre ne se reproduise plus.

Depuis lors, DASH-L s’est assuré que les manœuvres de ce type soient effectuées ailleurs sur le site de l’aéroport, le plus loin possible des résidences. L’équipe travaille aussi avec une firme d’ingénieurs et Transports Canada pour déterminer l’endroit le plus adéquat pour procéder à cette opération ainsi que le moment idéal pour en réduire au maximum les impacts sonores.

De plus, DASH-L invitera le Comité de gestion du climat sonore de son conseil d’administration à se pencher sur des projets de plans relatifs à cette gestion ainsi qu’à la réception, la qualification, le traitement et le suivi des plaintes.

À cet égard, DASH-L constate que deux (2) types de plaintes lui sont adressées :

d’une part, celles qui émanent d’individus qui sont contre l’existence de l’aéroport, qui ne veulent ni voir ni entendre d’avions voler au-dessus de leur résidence et qui réclament la fermeture pure et simple des installations;

d’autre part, les signalements de gens qui concernent des interventions relatives à des éléments opérationnels qui posent un problème et qui nécessitent des mesures correctrices ou d’atténuation que DASH-L est effectivement en mesure de prendre et qu’elle prend; l’installation de silencieux sur les avions des écoles de pilotage, les règles strictes régissant les posés-décollés durant la période estivale, de même que la mise en place d’un système de pistes préférentielles, en sont des exemples probants.

DASH-L annonce aussi qu’il compte désormais, au sein de son équipe, un professionnel chevronné qui travaillera, de concert avec le Comité de gestion du climat sonore et les entreprises utilisatrices des services de l’aéroport, à l’amélioration des procédures. C’est M. Alain Guimond, un pilote comptant plus de 10 000 heures de vol, qui s’est vu confier cette fonction.

Pour le président du conseil d’administration de DASH-L, M. Charles Vaillancourt, « DASH-L agit lorsque les plaintes sont justifiées et continuera à intervenir lorsque nécessaire. Les gestes concrets qui ont été posés démontrent de façon claire et non équivoque la préoccupation de l’organisation d’améliorer le climat sonore et, par le fait même, la qualité de vie des citoyens et citoyennes directement concernés par le bruit des avions. Ils témoignent aussi d’une volonté indéfectible de collaborer avec un Comité de gestion qui aura enfin retrouvé la sérénité pour jouer pleinement et efficacement son rôle ».

À PROPOS DE DASH-L

Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) est un organisme à but non lucratif qui a été créé en 2000 et qui est propriétaire de l’Aéroport Montréal Saint-Hubert depuis sa cession par Transports Canada, en 2004. DASH-L entend mettre en valeur et exploiter le plein potentiel de cette infrastructure de première importance pour la Ville et l’Agglomération de Longueuil, et ce, dans le respect des principes du développement durable.

À PROPOS DE L’AÉROPORT

Situé à Longueuil, à 15 minutes à peine du centre-ville de Montréal, l’Aéroport Montréal SaintHubert possède trois (3) pistes dont la principale, récemment mise à niveau, peut accueillir entre autres des avions monocouloirs. Le contrôle de la circulation aérienne y est assuré 24 heures par jour, sept (7) jours par semaine, depuis une tour sous la responsabilité de NAV Canada. L’Aéroport offre aux pilotes, aux passagers, aux entreprises et aux étudiants une multitude de services comme des vols nolisés, réguliers ou récréatifs, l’entretien, le ravitaillement ou le stationnement d’aéronefs, un centre de services aéronautiques (fixed-base operator – FBO), la formation en aérotechnique, la vente de matériel aéronautique, les douanes ainsi que la restauration.

Lire la suite

UN PLAN DE TRAVAIL AMBITIEUX POUR LE COMITÉ DE GESTION DU CLIMAT DE SONORE DE L’AÉROPORT MONTRÉAL – SAINT-HUBERT DE LONGUEUIL QUI SE REMET IMMÉDIATEMENT À LA TÂCHE

  • 2019-05-13

Longueuil, le 10 mai 2019 – Le Comité de gestion du climat sonore de l’Aéroport Montréal Saint-Hubert de Longueuil (le Comité) se remet immédiatement à la tâche à la suite de la nomination, hier soir, des représentants des écoles de pilotage, des transporteurs aériens utilisateurs des installations ainsi que des citoyens riverains de l’aéroport.

À la suite de l’appel de candidatures qui a pris fin le 26 avril dernier, les personnes nommées sont :

M. Thierry Dugrippe, représentant des écoles de pilotage; M. Dany Gagnon, représentant des transporteurs aériens; M.  David Lobjoie, représentant des citoyens riverains.

Les autres membres du Comité sont M. Sylvain Boulianne, de la Ville de Longueuil, et  Mme Jane Foyle, directrice générale de l’Aéroport.

Le Comité peut également compter sur des personnes ressources, en l’occurrence des représentants de NAV Canada, de la Direction de la santé publique de la Montérégie et de Transports Canada, ainsi que d’un consultant spécialiste en gestion du bruit dans les aéroports lorsque requis.

Le Comité va se pencher prioritairement sur l’adoption d’un plan de gestion du bruit des aéronefs ainsi que sur la révision du processus de réception, de qualification, de traitement et de suivi des plaintes.

Son plan de travail est cependant chargé de sorte que la réunion prévue pour le 18 juin prochain sera devancée afin de pouvoir amorcer sans délai le travail qui a été indûment retardé. En effet, depuis plusieurs mois maintenant, le Comité n’était plus en mesure de remplir sa mission de façon sereine et efficace à la suite du climat de tension créé par la requête en outrage au tribunal du CAPA-L contre les écoles de pilotage et leur représentant au Comité.

Il faut noter toutefois que cette manœuvre n’a pas empêché le conseil d’administration de prendre ses responsabilités et de s’assurer que des mesures d’atténuation du bruit soient mises en place durant la période au cours de laquelle le Comité n’a pas été en mesure de siéger.

Le président du conseil d’administration de DASH-L, M. Charles Vaillancourt, se réjouit de ce « nouveau départ qui va permettre au Comité de remplir efficacement sa mission grâce à des échanges constructifs, respectueux et fructueux entre tous ses membres ».

Depuis l’adoption des nouveaux règlements généraux de DASH-L, en décembre 2018, le Comité est un comité consultatif du conseil d’administration et sa mission est énoncée comme suit dans l’entente à l’amiable qui a été homologuée en 2015 par la Cour supérieure du Québec : « favoriser l’échange d’informations et procurer un forum de discussion et de consultation sur toute question touchant le climat sonore, et plus particulièrement, sur les critères acoustiques et les procédures d’atténuation du bruit destinées à améliorer le climat sonore à l’Aéroport ».

Les citoyens et citoyennes ainsi que les groupes qui ont ou auront des représentations à faire sur la gestion du climat sonore de l’Aéroport pourront demander à être entendus par le Comité qui tiendra plusieurs séances de travail au cours de l’année et qui les recevra dans un climat d’ouverture et de transparence propice à un dialogue fructueux.

À PROPOS DE DASH-L

Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) est un organisme à but non lucratif qui a été créé en 2000 et qui est propriétaire de l’Aéroport Montréal Saint-Hubert depuis sa cession par Transports Canada, en 2004. DASH-L entend mettre en valeur et exploiter le plein potentiel de cette infrastructure de première importance pour la Ville et l’Agglomération de Longueuil, et ce, dans le respect des principes du développement durable.

À PROPOS DE L’AÉROPORT

Situé à Longueuil, à 15 minutes à peine du centre-ville de Montréal, l’Aéroport Montréal Saint-Hubert possède trois (3) pistes dont la principale, récemment mise à niveau, peut accueillir entre autres des avions monocouloirs. Le contrôle de la circulation aérienne y est assuré 24 heures par jour, sept (7) jours par semaine, depuis une tour sous la responsabilité de NAV Canada. L’Aéroport offre aux pilotes, aux passagers, aux entreprises et aux étudiants une multitude de services comme des vols nolisés, réguliers ou récréatifs, l’entretien, le ravitaillement ou le stationnement d’aéronefs, un centre de services aéronautiques (fixed-base operator – FBO), la formation en aérotechnique, la vente de matériel aéronautique, les douanes ainsi que la restauration.

Lire la suite

APPEL DE CANDIDATURES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR LE CLIMAT SONORE DE L’AÉROPORT DE SAINT-HUBERT

  • 2019-04-04

 

Longueuil, le 4 avril 2019 – En 2015, à la suite de l’homologation, par la Cour supérieure du Québec, d’une transaction (entente à l’amiable) intervenue dans le cadre d’une requête pour autorisation d’exercer un recours collectif, le Comité consultatif sur le climat sonore de l’Aéroport de Saint-Hubert a été créé. La décision du tribunal prévoit expressément que les membres de ce Comité sont :

 

  • le directeur général de l’Aéroport de Saint-Hubert (DASH-L);
  • un représentant de la Ville de Longueuil;
  • un représentant des écoles de pilotage;
  • un représentant des transporteurs aériens utilisateurs des installations de l’Aéroport;
  • un représentant des citoyens riverains.

 

Le jugement précise également que le Comité a pour mission de « favoriser l’échange d’informations et de procurer un forum de discussion et de consultation sur toute question touchant le climat sonore, et plus particulièrement, sur les critères acoustiques et les procédures d’atténuation du bruit destinées à améliorer le climat sonore à l’Aéroport ».

 

En décembre 2018, lors de l’assemblée générale annuelle de ses membres, Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) a adopté de nouveaux règlements généraux qui intègrent, par souci de transparence et de continuation, le Comité consultatif sur le climat sonore de l’Aéroport de Saint-Hubert.

 

Dans le but de pourvoir aux postes de représentants des écoles de pilotage, des transporteurs aériens utilisateurs des installations de l’Aéroport ainsi que des citoyen(ne)s riverain(e)s, le conseil d’administration de DASH-L lance un appel de candidatures afin de désigner les représentant(e)s des trois (3) entités de nomination concernées.

 

Toute personne intéressée à soumettre sa candidature peut obtenir de plus amples renseignements sur le processus et les modalités à l’adresse suivante : https://dashl.ca/wp-content/uploads/2019/04/Appel_de_candidature.pdf .

 

DASH-L tient à rappeler que tout groupe ou tout(e) citoyen(ne) souhaitant être entendu(e) par le Comité peut adresser en tout temps une demande à cet effet avec l’assurance qu’elle sera traitée de manière diligente. Le cas échéant, le groupe ou la personne sera informé(e) du temps à sa disposition pour faire ses représentations lors d’une des réunions du Comité.

 

à propos de DASH-L

 

Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) est un organisme à but non lucratif qui a été créé en 2000 et qui est propriétaire de l’Aéroport Montréal Saint-Hubert depuis sa cession par Transports Canada, en 2004. DASH-L entend mettre en valeur et exploiter le plein potentiel de cette infrastructure de première importance pour la Ville et l’Agglomération de Longueuil, et ce, dans le respect des principes du développement durable.

 

à propos de l’aéroport

 

Situé à Longueuil, à 15 minutes à peine du centre-ville de Montréal, l’Aéroport Montréal Saint-Hubert possède trois (3) pistes dont la principale, récemment mise à niveau, peut accueillir entre autres des avions monocouloirs. Le contrôle de la circulation aérienne y est assuré 24 heures par jour, sept (7) jours par semaine, depuis une tour sous la responsabilité de NAV Canada. L’Aéroport offre aux pilotes, aux passagers, aux entreprises et aux étudiants une multitude de services comme des vols nolisés, réguliers ou récréatifs, l’entretien, le ravitaillement ou le stationnement d’aéronefs, un centre de services aéronautiques (fixed-base operator – FBO), la formation en aérotechnique, la vente de matériel aéronautique, les douanes ainsi que la restauration.

 

– 30 –

 

Pour information :      Jane Foyle, directrice générale

Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L)

Tél. : 450 678-6030

Courriel : jane.foyle@dashl.ca

Lire la suite